AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Perte de courage, début du naufrage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lazuli
Messages : 79

MessageSujet: Perte de courage, début du naufrage   Ven 15 Aoû - 11:48







PEUR DU CIEL

« Je pense à tout ce que la peur va posséder
et j'ai peur, c'est justement ce que la peur attend de moi.  »



Un, deux, trois… baie ! L’amatrice de fruits ne se plaignait pas d’avoir sans cesse des baies. Elle avait tué un ou deux Pokémons entre temps mais rien de bien consistant à mettre sous la dent. Mais n’ayant pas peur de s’enfoncer dans la forêt, la demoiselle trouvait parfois de gros arbustes pleins de baies. Jackpot, se disait elle à chaque trouvaille. La brune aimait leurs goûts une fois amers, une fois sucré. Cela permettait de varier les repas. De plus elle apprenait vite. A force de partir cueillir chaque jour, elle finit par retenir les propriétés de chacune et ses repas se faisaient plus complexe, raffiné de jours en jours. La princesse rebelle a un frisson. Le temps se fait plus lourd et dans le ciel, les nuages se densifient. Signe de pluie ? Décidément si c’était le cas, la demoiselle pouvait se plaindre à Dieu pour toute cette pluie qu’il lui envoie sans cesse depuis le début du jeu. Soudain elle plissa le nez. Quelque chose de particulier était dans le coin. Un changement d’état de l’air… C’était le vent ? C’était l’odeur ? Lizzie ne sait plus vraiment comment elle a fait mais très vite la demoiselle a sentit que quelque chose qui n’allait pas lui plaire allait arriver de nulle part. La princesse lève les yeux au ciel par réflexe mais ne fait pas le rapprochement avec le danger qui arrive. La brune aux yeux bleus regarde autour d’elle mais aucun animal sauvage n’est dans les parages. Que ce passait-il ? quel était cet étrange sentiment ? La dresseuse hausse les épaules et continue sa route. Enfoncée dans la forêt depuis une bonne heure, elle voit une lisière au loin et se dirige vers elle. L’humain va plus facilement vers la fin d’un paysage dense et étouffant, malgré tout l’amour que l’on peut lui porter. Il va aussi vers la lumière, source d’ondes positives et de sécurité. Si la demoiselle avait pu prédire ce qui allait se passer, elle aurait déjà couru jusqu’à l’orée du bois et ne sera plus en danger depuis longtemps. Malheureusement, son manque de connaissance du monde naturel lui joue des tours…

Un lourd grognement se fit entendre. Et mince. Un orage. Élisabeth grognait en espérant que les éclairs ne surgiraient pas. Tant que l’orage n’en était qu’au stade de grognement, la demoiselle n’avait rien à craindre. Pendant un petit quart d’heure cela a fonctionné. Malheureusement pour elle, aucun abri n’était venu à son secours. Elle avait cherché avec ses Pokémons un moyen de se réfugier le temps de l’orage mais rien. A croire que le ciel tout entier était contre elle. Le premier éclair surgit dans le ciel. La demoiselle cria et se coucha à terre. Réflexe humain mais n’allant pas l’aider à grand-chose. Elle resta un moment ainsi. Sans bruits. Comme si les éclairs la cherchaient dans cette forêt. Un brin de courage revint. Il fallait avancer. Il fallait bouger. Il fallait… fuir.

Ses mains s’agrippent aux racines, ses mains s’agrippent à la terre. Elle cherche à avancer mais son cœur lui fait mal. Furieux ou apeuré il bat à la chamade, douloureusement dans la poitrine de la brune. Celle-ci rampait lamentablement sur le sol. Elle avait honte d’elle-même. Elle qui était si forte, si courageuse, si robuste… La voilà réduite à ramper, à trembler devant le ciel en furie. C’était nouveau pour elle d’avoir aussi peur. Une phobie ? Surement. Peut être. Une peur immense sinon, c’est sûr. Joe et Holmes essayent tant bien que mal de la rassurer mais rien n’y fait. Les animaux sont de bons amis, des présences consolatrices, des soutiens mais dans ce genre de situation, Élisabeth est bien seule. Elle en est consciente. Un troisième éclair éclaire toute la forêt. Elle hurle à nouveau avant de cacher sa tête entre ses bras repliés sur cette dernière. Ses genoux s’enfoncent dans la terre trempée autant que ses coudes. Les feuilles mortes se collent à sa peau tandis que les racines s’amusent à la faire glisser. Elle s’agrippe à une vieille souche mais glisse. Son visage n’est pas épargné par les taches de boue. Un nouvel éclair. Elle craque. La peur est trop forte.

« J’ai… j’ai peur… au… secours. »

Ca y est. Elle l’avait dit. Ce qu’elle n’osait jamais articuler depuis sa plus tendre enfance était enfin sorti. Lizzie n’avait jamais montré qu’elle avait peur. D’abord par obligation. Ses parents refusaient que leur fille montre une quelconque faiblesse. Ce serait une honte pour la famille. Pourtant ce n’était qu’une enfant… Mais c’est ensuite par fierté qu’elle s’est tu. Face à ses amis masculins, la princesse rebelle refusait de se montrer faible. Il fallait être aussi coriace et mordante que ses potes. Sans doute cela l’a-t-il aidé sur le coup. Par contre, sur le long terme, rien n’était plus sûr.  Car maintenant c’est à chaudes larmes qu’elle pleurait. Complètement paniquée, elle tremblait au pied d’un arbre. Elle avait trouvé un moyen de se soutenir avec quelque chose de plus grand qu’elle. Pas la meilleure des idées lors d’un orage mais elle n’en sait rien… et c’est pas plus mal. Elle pense qu’elle va mourir. Les images défilent dans sa tête. Le film de sa vie. Et comme dans tous les films, la jeune femme s’agrippe à la mousse ou l’écorce du tronc, laissant le reste de son corps se débrouiller, allongé sur l’arbre et le sol. Joe frottait sa tête contre sa dresseuse mais rien n’y faisait. Holmes, d’ordinaire assuré et égoïste, n’en menait pas large. Il paniquait de ne pas savoir que faire et devant la détresse d’Élisabeth. Être Pokémon c’était bien beau mais quand on ne sait pas comment aider…



©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Perte de courage, début du naufrage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perte de cheveux
» perte du doudou la nuit dans le lit
» PERTE DE SANG
» Naufrage du LERIDA le 2/03/1869 pour Marie-Claire JACQUET
» PERTE DU GENDRE DE NOTRE FRERE "ABDELLAOUI"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone C :: Grottes-